Les 4 types de mémoires utilisées pour apprendre une pièce musicale de mémoire:

La capacité de mémoriser est grandement améliorée avec l'apprentissage de la musique. Premièrement, la mémorisation d'une pièce musicale devrait faire partie du processus, surtout quand on donne une prestation devant un public. Personne ne s'attend de voir les membres de l'orchestre classique jouer sans partition cependant, il est commun de voir le soliste, le musicien jazz ou rock, le chanteur, jouer ou chanter de mémoire.


En pratiquant la mémorisation, on travaille 4 types de mémoires; la mémoire kinesthésique, la mémoire auditive, la mémoire sémantique, la mémoire visuelle


La mémoire kinesthésique est une mémoire physique. Elle se fie sur l'habitude du mouvement. Pourtant la plus communement utilisée, c'est aussi la plus faible. Elle n'est pas très fiable si les éléments de l'environnement changent.


La mémoire auditive est aussi commune et peut être bien utilisée si toutes les notes sont bien jouées, et sonnent bien. Elle ne sera pas très fiable si la pièce n'est pas très solide et manque encore de pratique. Si le musicien peut développer la capacité d'entendre la musique avant même de la jouer, ce type de mémoire peut bien fonctionner.


La mémoire sémantique nous permets d'utiliser nos connaissances des éléments soit par le langage ou l'explication de ce qui se passe dans la musique. Elle est plus difficile à acquérir cependant, elle aussi la mémoire la plus fiable à utiliser.


La mémoire visuelle permet de voir la partition de musique dans sa tête, d'y voir les nuances, les changements de tempi, la direction des notes, etc. Elle n'est pas donnée à tous mais peut-être développée avec le temps.


Apprendre à utiliser le plus de types de mémoire possibles à la fois lors de l'apprentissage du jeu de mémoire sera le plus efficace et le plus fiable. Apprendre à mémoriser est une compétence acquise et peut être amélioré avec la pratique, tout comme de nombreux éléments musicaux du jeu.